Fin de la 11ème épidémie à virus Ebola en RDC

Kinshasa, 18 Novembre 2020. Aujourd'hui, le Ministère congolais de la santé a déclaré la fin de la onzième épidémie d'Ebola. La RDC est, une fois de plus, exempte d'Ebola.  
« Nous, chefs de missions et représentants des bailleurs internationaux de la riposte Ebola, félicitons le gouvernement congolais et tous les partenaires. Nous sommes infiniment reconnaissants aux personnels de santé qui étaient en première ligne de la riposte, ce sont des véritables héros et héroïnes de la RDC.

Dans le cadre de la riposte, 40,000 personnes ont été vaccinées contre le virus Ebola lors de cette dernière épidémie. Les conditions d’hygiène et la prévention des maladies dans les établissements de santé ont été améliorées, l’éducation communautaire et la mise en place des systèmes de surveillance des maladies ont été favorisées et les enterrements dignes et sécurisés privilégiés.  

Cette dernière épidémie a été extrêmement difficile à combattre, car elle s'est étendue sur une vaste région géographique, dans des lieux difficiles d’accès. Toutefois, grâce aux avancées scientifiques, la RDC est maintenant bien mieux équipée pour faire face au virus Ebola que lors des précédentes épidémies grâce à un vaccin homologué qui peut protéger la population et les travailleurs de la santé en première ligne ainsi qu’à des traitements efficaces et de meilleurs diagnostics. 

Suite à la déclaration de la fin de l’épidémie, la riposte continuera pendant 90 jours avec une surveillance intensive. Par ailleurs, le virus Ebola est endémique en RDC et reste présent dans les populations animales, ce qui rend très probable l'apparition d'autres foyers d'Ebola à l’avenir. Il est par conséquent important que le gouvernement de la RDC continue à renforcer ses capacités opérationnelles de réponse et améliore la gouvernance de la gestion des risques épidémique, afin de faire face encore plus efficacement aux futures épidémies et ainsi de renforcer la confiance de la population dans la riposte.

La RDC dispose de toutes les capacités nécessaires pour mettre fin à une épidémie et d’utiliser les leçons apprises pour se préparer à mieux affronter les suivantes. Nous saluons l’engagement pris par le gouvernement congolais contre l’« Ebola business » ainsi qu’à éviter l’utilisation abusive des fonds publics. Comme cette riposte en témoigne, la lutte contre la corruption est une condition essentielle pour permettre la mise en place de services de santé de qualité. »