Philips collabore avec le Fonds des Nations Unies pour la population et le gouvernement de la République du Congo pour réduire la mortalité maternelle et néonatale

Philips et ses partenaires déploient le programme :  ‘Soins obstétricaux et néonataux d'urgence’ (SONUC) auprès de prestataires de soins locaux dans les régions sous-développées de la République du Congo.

Philips et le FNUAP ont conclu un partenariat international en 2019 dans le but d'améliorer la santé et le bien-être de cinquante millions de femmes et de filles dans les pays confrontés à des problèmes de santé majeurs.

Philips annonce un nouveau partenariat important avec le ministère de la Santé et de la Population de la République du Congo et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP). Ensemble, ils veulent réduire le taux de mortalité chez les mères et les nouveau-nés, en particulier dans des régions reculées de la République du Congo.

Les trois partenaires travailleront ensemble pour développer un programme à grande échelle de ‘soins obstétricaux et néonataux d’urgence’ (SONUC) qui touche plus de 500.000 femmes et 70.000 nouveau-nés. Ce programme améliorera l’accès à des soins de santé de haute qualité et abordables pour les mères, nouveau-nés et enfants. La première phase du programme se concentre sur cinq districts – Talangaï, Ouesso-Mokeko-Pikounda-Kabo, Sembe-Souanke, Zanaga-Bambama et Sibiti-Komono.

L'objectif principal du programme SONUC est d'augmenter la capacité clinique de supervision des grossesses et complications pendant l’accouchement. Cela permettra une prévention et intervention en temps opportun en cas de complications pendant la grossesse et l'accouchement.

Une partie du programme consiste à équiper les établissements de santé des régions reculées de la République du Congo de panneaux solaires portable, moniteurs de surveillance et appareils à ultrasons Philips Lumify. Avec cet équipement, les obstétriciens et médecins locaux peuvent découvrir des grossesses à risque et fournir des soins obstétricaux et néonataux d'urgence. Les prestataires de soins de santé desservant les communautés éloignées sont équipés de sacs à dos/kits d’équipements avec du matériel important pour aider à l’accouchement. Ils reçoivent également un téléphone mobile qu’ils peuvent utiliser pour recevoir une assistance technique à distance. 

Malgré le fait qu’entre 2005 et 2015, les taux de mortalité maternelle en République du Congo ont diminué de près de la moitié, les chiffres sont toujours comparables à ceux des autres pays moins développés. Les femmes des régions reculées du pays, en particulier la population indigène, ont toujours des difficultés. Pour que les taux de mortalité maternelle et néonatale continuent de baisser, il faudra investir davantage dans les services, la technologie, l'innovation et les infrastructures de santé.

"Le gouvernement de la République du Congo est déterminé à progresser plus rapidement dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale", a déclaré Jacqueline Lydia Mikolo, Ministre de la santé et de la population de la République du Congo. "Nous sommes ouverts à des partenariats dynamiques et mutuellement bénéfiques et remarquons un grand potentiel dans notre collaboration avec Philips et le FNUAP."

"Sans de bons soins de santé, en particulier pour les mères et enfants, on ne sait pas accomplir de la prospérité, nous sommes donc ravis de ce partenariat et de notre contribution", a déclaré Henk de Jong, Chief of International Markets chez Philips. "Philips a une passion pour le soins maternels et infantiles parce que, plus que dans tout autre secteur, nous pouvons avoir un impact positif sur la qualité de vie des gens".

"Ce partenariat innovant va nous aider à nous rapprocher de notre objectif de zéro mortalité maternelle de la République du Congo en améliorant les soins obstétricaux et néonataux dans les régions rurales et reculées", a déclaré Dr. Natalia Kanem, Executive Director du FNUAP. "Nous nous engageons à aider tout le monde et espérons que ce modèle inspirera d’autres personnes à partager notre objectif d’assurer des grossesses et naissances sans danger."

Le Ministère de la santé et de la population paiera les salaires des fonctionnaires impliqués dans le programme. Le FNUAP aidera les districts de santé à renforcer les capacités ou les sages-femmes à fournir des services de soins obstétricaux et néonataux d’urgence. Ainsi le nombre de naissances sans risques augmentera et Philips fournira le savoir-faire technologique pour ce programme.

Dans la deuxième phase, le projet sera déployé dans 47 autres districts des zones semi-urbaines et rurales, dont Pool, Likouala, Cuvette, Cuvette-Ouest, Plateaux, Bouenza, Niari, Kouilou, Pointe Noire et l’autre district de Brazzaville.

Le partenariat contribuera à transformer les soins de santé en République du Congo, en veillant à ce que la qualité de ses services soit améliorée, que ses installations répondent aux normes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et que sa capacité à réduire la mortalité maternelle et néonatale soit considérablement améliorée. Lors du récent ‘Nairobi Summit on ICPD25’, le gouvernement s'est engagé à veiller à ce que toutes les femmes enceintes bénéficient d'une consultation prénatale et à ce que toutes les femmes accouchent avec quelqu’un de qualifié d'ici 2022.

À propos de Royal Philips

Royal Philips (NYSE : PHG, AEX : PHIA) est l'une des plus importantes entreprises technologiques de santé. Focalisée sur l'amélioration de la santé et l'optimisation des perspectives dans le parcours des soins de santé, d'une vie saine au diagnostic et au traitement, en passant par la prévention, sans oublier les soins à domicile. Philips tire parti de technologies de pointe et d'une connaissance approfondie des consommateurs et du monde clinique pour proposer des solutions intégrées. L'entreprise est l'un des leaders de l'imagerie diagnostique, des thérapies assistées par l'imagerie, de la surveillance des patients et de l'informatique de santé, ainsi que de la santé grand public et des soins à domicile. Philips, dont le siège social se trouve aux Pays-Bas, a réalisé avec son portefeuille de technologies de santé un chiffre d'affaires de 18,1 milliards d'euros en 2018 et emploie quelque 80.000 personnes actives dans les domaines de la vente et des services dans plus de 100 pays. Pour plus d'informations sur Philips, consultez le site www.philips.com/newscenter.