Lancement de la coopération franco-néerlandaise en faveur de la mobilité intelligente et verte !

Dans le cadre du programme Partners for International Business (PIB), un groupe d’entreprises et de centres d’expertise néerlandais a signé le 7 juin 2017 à Helmond un accord avec l’Agence néerlandaise pour les entreprises (RVO.nl) en vue d’exploiter les chances offertes par le marché français en matière de mobilité intelligente et verte.

Le transports en commun climatiquement neutres, les voitures autonomes et les véhicules programme PIB a pour objectif de renforcer la place des entreprises et centres d’expertise néerlandais spécialisés dans la mobilité de l’avenir, comme les voitures électriques, l’infrastructure de recharge intelligente, les communicants. Le consortium regroupe, sous la houlette d’AutomotiveNL, 20 partenaires issus du monde de l’entreprise ou du secteur public mais aussi des centres d’expertises et des organisations interprofessionnelles : APPM Management Consultants, Automotive Campus, Brightlands Materials Center, Dutch-INCERT, Ebusco, Elaad, EMOSS, Greenflux, Holst Centre / Solliance Solar Research, Last Mile Solutions, ambassade des Pays-Bas à Paris, Pentacon Engineering, Polyscope, Sensata Technologies, Streetplug, Agence néerlandaise pour les entreprises, association DOET, Technolution, TNO, université technique d’Eindhoven et UL International.

Opportunités sur le marché français

Selon Eric van Kooij, conseiller pour l’innovation à l’ambassade des Pays-Bas à Paris, « les évolutions rapides vers des formes de mobilité durables et intelligentes, où excellent la France et les Pays-Bas, offrent des possibilités de coopération et d’échange de connaissances ». Le programme PIB vise à exploiter ces opportunités en augmentant la visibilité de ses participants en France, notamment par la présence sur des salons, des séminaires et des démonstrations bilatérales.

Benno Hûsken, directeur d’AutomotiveNL, se réjouit de coordonner ce programme : « l’expertise et la technologie néerlandaises en matière de mobilité disruptive et innovante présentent un intérêt certain pour la France, ce qui fait des Pays-Bas un partenaire évident pour le commerce et les échanges de connaissances ». Par l’action conjointe des grandes entreprises et des PME, le renforcement de leur visibilité, la progression sur la chaîne de développement et la diplomatie économique, le secteur automobile néerlandais souhaite mettre en valeur sa capacité d’innovation et sa qualité haut de gamme. Sa part de marché dans l’industrie française de la mobilité devrait s’en trouver durablement confortée.

Coopération avec les pouvoirs publics français

Le programme s’attache aussi à se rapprocher des pouvoirs publics français, afin que le secteur néerlandais joue un rôle dans la réalisation, voulue par le gouvernement français, d’au moins 7 millions de bornes de recharge pour les véhicules électriques d’ici 2030, contribue au développement de transports en commun durables et propose des solutions aux problèmes de gestion du trafic.